Portrait de Brigitte Brodeur

Brigitte Brodeur

Massothérapeute – Membre de la FQM

SAINT-JÉRÖME / QUÉBEC

Téléphone : 450 822-5481
courriel : brodeur.brigitte@bell.net

Ma rencontre avec la polarité

C’est au début des années 2000 que j’ai rencontré Céline Alice Gauthier à son bureau pour mon travail. Elle me parle de son école de Polarité et les formations qu’elle donne. Elle me montre les protocoles qu’elle a mis en image d’un côté et l’écrit de l’autre… Wow !

Des protocoles imagés

Je suis emballée, des images démontrant le protocole, enfin je vais pouvoir être présente à l’autre et être dans mon « Cœur ». Immédiatement, je lui demande si je peux me joindre à son groupe ?

Une passion bien intégrée

Et voilà, une autre passion qui débute et qui est toujours présente « L’AUTRE VISAGE DE LA POLARITÉ ». Merci la Vie pour cette belle rencontre !

Ma pratique de « Polariste »

Je partage cette science de la santé si merveilleuse avec toute ma clientèle, soit femme enceinte, bébé, enfant et adultes de tous âges. De plus, j’anime des Ateliers en Polarité et d’auto-Polarité à différents endroits afin de faire connaître les bienfaits de cet art par de simples touchers intelligents et si puissants « les écoutes conscientes ». Je me prépare à donner le 1er niveau de la formation professionnelle en polarité, dans les Laurentides avec l’école «Le Rayon de Vie».

Ma 1re rencontre avec la Polarité

C’est en 1990 que je goûte à la Polarité, par une formation de 60 heures dont j’ai été enchantée et avais le goût d’approfondir. Seulement, je trouvais cela un peu ardu de lire le protocole de la séance de Polarité en même temps que je le donnais, cela me gardait dans le mental. Donc, je n’ai pas continué la formation.

Mon parcours en massothérapie

En 2000, une passion latente s’ouvre, enfin pour moi « le monde de la Massothérapie ». J’ai débuté en massage Suédois, par la suite, j’ai ajouté une approche complémentaire la Réflexologie Intégrale. Pour ma 2e année en Massothérapie, j’ai hésité entre la Polarité et le massage psychocorporel Néo-Reichien. Puis encore une fois, ce qui m’a fait me désister de la Polarité c’était la non-orchestration des protocoles écrits qui me gardait dans le mental, lire la feuille pendant le soin je n’étais pas bien avec cela… donc, j’ai fait ma 2e année en Néo-Reichien une belle année enrichissante qui m’a démontré que lorsque l’on touche à quelqu’un, on touche à toute son histoire.