La place des parents

Dans la vie d’un enfant, la place des parents est prépondérante. L’enfant se voit surtout dans le regard que portent sur lui les personnes qu’il juge importantes dans sa vie.

Nous savons tous que l’enfant apprend beaucoup de ses modèles; c’est-à-dire en imitant le comportement, en répétant l’agir des adultes signifiants pour lui. Dans la structuration de sa personnalité, l’enfant développe son estime de lui-même. À travers le modelage de son identité s’imbrique le sentiment de sécurité, d’appartenance, de confiance de compétence. Le milieu de vie et l’environnement sont directement reliés et reflétés dans l’apprentissage de l’enfant.

L’environnement

Dans notre travail comme « Polariste » avec un enfant, s’ajoute la partie environnement. Les cinq autres groupes sont; l’Amour, le « toucher intelligent », l’énergie de la pensée, les mouvements conscients et l’alimentation.

Regarder dans l’environnement d’un enfant c’est faire l’évaluation des attitudes des gens dans le milieu de vie social, scolaire, familial, c’est effectuer une distinction entre l’émotion à caractère instable, passagère et le sentiment stable, durable dans le temps; les habitudes de vie bien ancrées.

L’émotion

L’importance de cette observation se situe dans le fait qu’un enfant cache souvent ses émotions dans un petit coin très profond en lui afin d’oublier. Ce genre de refoulement provoque une fermeture à soi, une perte d’identité intime. Les conséquences directes engendrent des obstacles à reconnaître et à satisfaire ses propres besoins. Dans ces cas précis, l’enfant doit subir son environnement ce qui l’amène à vivre des frustrations le conduisant à des problèmes interpersonnels, des problèmes d’apprentissage, de la difficulté à s’exprimer, à s’extérioriser, sa relation avec les autres est complètement faussée, ça peut déboucher sur des problèmes de santé.

Coffre d’outils

polarité_bebeFinalement être en meilleure estime de soi, avoir confiance en soi, ne nous met pas à l’abri des problèmes, des difficultés, des évènements de la vie; ça nous permet d’être mieux équipés, être mieux outillés pour affronter diverses situations et trouver des solutions équitables.

Appel à l’aide

La violence dans le comportement d’un enfant, c’est un appel à l’aide. Pour l’entendre, il nous faut être capables de dépasser le geste afin de rejoindre le cri qui surgit des profondeurs de l’âme.

Voici l’histoire de deux enfants.

Le premier

Le premier a compris rapidement le marchandage de la vie. Pour réussir, il faut travailler. Il se fixe un objectif et il optimise ses efforts afin d’accéder à son but. Il se propose pour sortir les vidanges et pour d’autres services moyennant quelques rémunérations afin de ramasser ce qu’il faut pour atteindre son objectif. Ça peut être une performance scolaire. Le parent accompagne et supporte la démarche de son enfant.

Le deuxième

Le deuxième enfant a de la difficulté dans tout. Son parent pour vérifier si son enfant est « correct » va lui proposer d’identifier un jouet chéri qui coûte cher et il va passer un contrat avec l’enfant : si tu réussis avec de belles notes sur ton bulletin, je te l’offre. L’enfant a dorénavant un but. Il va travailler et il va réussir. Il sera fier de monter son bulletin, car il veut son jouet chéri. Le bulletin arrive et il y a les bonnes notes. L’enfant a donc son jouet chéri.

Compréhension de l’enfant

L’autre étape scolaire recommence le parent prend pour acquis que l’enfant est capable de réussir et que ses problèmes sont terminés. L’enfant revient tous les soirs et il monte dans sa chambre jouer avec son jouet chéri. Le bulletin arrive, l’enfant le dépose sur la table et il monte dans sa chambre. Le parent regarde le bulletin : échecs. Le parent monte dans la chambre brandie le bulletin et s’empare du jouet chéri et le tire dans le mur!

Le jouet chéri est brisé. Comment s’est senti l’enfant? A-t-il compris quelque chose de cet évènement?

L’amour et la peur

Ici, les enfants vivent deux grandes émotions : l’Amour et la Peur. Le parent Amour et le parent Peur.

La présence des parents

Le parent présent, à l’écoute, respectueux, authentique qui accompagne l’enfant dans sa démarche, son apprentissage, sa découverte de la vie.

L’autorité des parents

Il y a l’autre parent, le dominateur, le menaçant, le harcelant. Celui qui est l’autorité suprême, absolue à qui l’enfant doit des comptes et doit répondre à ses exigences. Il n’y a aucune place pour le rêve et la fantaisie.

La communication

J’ai mis deux situations extrêmes, mais il existe des intermédiaires. La communication au quotidien est une grande habitude de vie, nous permettant d’exprimer et d’extérioriser notre Amour. Les conflits journaliers sont une source indéniable de peur.

Le Dr Stone écrit dans son livre les postures faciles d’étirement :

Céline-et-Krystophe-2« Chaque unité et espèce attire et construit sa forme selon le dessin et sorte d’énergie latente en elle-même. Ceci jette un peu de lumière sur la création mystérieuse de notre corps comme fonction de polarité ».

Avec l’approche des enfants en Polarité, c’est de permettre à l’enfant de découvrir et d’utiliser la force vitale d’Amour qui est en lui. Les enfants ayant un suivi en polarité sont unanimes disant qu’ils (elles) sont meilleurs en mathématique. La polarité favorise la créativité et l’expression.

Céline A. Gauthier

Auteure, psychopédagogue, massothérapeute sénior, naturothérapeute

celine.gauthier@lerayondevie.com

À propos de l’auteure Céline Alice Gauthier

École Le Rayon de Vie, stage de perfectionnement en polarité avec les enfants. Formation professionnelle et pour tous en polarité Le tout pour un mieux-Être.

lerayondevie@gmail.com